Concours Cinna :  découvrez les lauréats 2018

Concours Cinna : découvrez les lauréats 2018

Le concours Révélateur de Talents invite des créateurs émergents à présenter un projet design, dans l’objectif de le voir éditer par  Cinna. Voici les lauréats de cette  11 e édition.

 width=
Canapé-Lit Shell – Léo Dubreil & Baptiste Pilato

Le concours Révélateur de Talents Cinna, un tremplin pour les jeunes designers

En 2018, Cinna réitère son concours Révélateur de Talents destiné aux jeunes créateurs français ou étrangers de moins de 30 ans. Etudiants ou jeunes professionnels, ces designers émergeants espèrent faire partie des 6 Lauréats et voir leur projet prendre vie parmi les collections Cinna. Lancé en 2006, ce challenge a déjà révélé de nombreux jeunes designers qui font partie aujourd’hui des « incontournables ». Pour cette 11e édition, les candidats ont planché sur une utilisation avant-gardiste et créative d’une sélection de matériaux : bois massif, métal, mousse, textiles… L’enjeu était pour les designers de s’ancrer dans l’évolution de nos modes de vie. Nomadisme, dématérialisation des produits, et quotidien connecté ont donc orienté les différents projets. Véritable tremplin pour leur future carrière, ce concours s’inscrit pleinement dans le créneau de la marque Cinna, qui prône modernité et avant-gardisme depuis ces débuts. Un ensemble de jurés composé de la direction de Cinna, de designers, et de journalistes, ont élu leurs 4 coups de cœur. Le grand public a également eu la possibilité de participer au vote, en élisant leurs 2 projets favoris.

Les 6 Lauréats du concours Révélateur de Talents Cinna

Pour cette 11e édition, les candidats ont été invité à travailler sur l’une des deux catégories au choix : canapé-lit ou accessoires de décoration, avec toujours le bois massif.

1er prix du Jury (catégorie canapé-lit)

 width=
Canapé-Lit Shell – Léo Dubreil & Baptiste Pilato

Le canapé-lit Shell de Léo Dubreil et Baptiste Pilato se déploie aisément et offre un espace aussi confortable en canapé qu’en position lit. Ses finitions soignées et son apparente légèreté présentent un cocon réconfortant, tel un îlot apaisant pour un trêve du quotidien.

2e prix du Jury

 width=
Canapé-Lit Gustave – Hugo Hagenbach, Gaston Lobet & Arthur Daragon
 width=
Canapé-Lit Gustave – Hugo Hagenbach, Gaston Lobet & Arthur Daragon

Gustave est un canapé au dossier basculant, qui se transforme habilement en un lit deux places. Reliés entre eux par un pivot, les châssis sont maintenus en position perpendiculaire grâce à deux forte sangles.

1er prix du Jury (catégorie accessoire)

 width=
Vase et Vide-Poches Tasso – Mathieu Delacroix
 width=
Vase et Vide-Poches Tasso – Mathieu Delacroix

Tasso est une collection d’accessoires revisitant l’usage du bois. Composée d’un vase de sol ainsi que d’un vide-poche, la gamme est constituée de bois massif façonné.

2e prix du Jury

 width=
Lampe Balade Intérieure – Quentin Biry & Ombeline Jaulin

Certains designers ont abordé les luminaires. L’idée est venue de la baladeuse qu’utilisaient les garagistes pour débusquer les petites pièces égarées dans des coins sombres. Aux formes pures et simple, la baladeuse LED est sans fil et rechargeable sur secteur. Elle peut prendre sa place n’importe où dans l’habitat.

Les prix du grand public

 width=
Canapé-Lit Shell – Léo Dubreil & Baptiste Pilato

Enfin une unanimité entre le jury et le public ! Le canapé-lit Shell se démarque de tous les côtés en remportant deux premiers prix. Son confort et son esthétique n’est donc plus à prouver.

 

 width=
Lampe Vulcain – Jean-Baptiste Vigneron

Avec son inspiration volcanique, la lampe Vulcain transpose la fascination de l’Homme pour le feu. En fixant son corps en frêne massif carbonisé, on pense à des arbres brûlés par le passage d’une coulée volcanique. Cet accessoire instaure une ambiance propice à la relaxation, ajustable au watt près.

Emmanuelle Jung

5 beaux livres qui vous tiendront chaud en ce « grand froid »

5 beaux livres qui vous tiendront chaud en ce « grand froid »

L’heure est venue d’enfiler nos gros pulls et de se blottir au coin du feu, abrités sous un plaid douillet. En ce grand froid qui perdure, on savoure une tasse de thé bien au chaud, et surtout on s’évade avec un beau livre. Notre sélection qui vous réchauffera à coup sûr !

 width=
Nos coups de cœur du moment

Beauté du noir

 width=
Noir | Architecture |Monochrome, éd. Phaidon, 39, 95 €
 width=
Black Desert, Yucca Valley, California, USA, 2014, Oller & Pejic. Picture credit: Oller & Pejic Architecture/Marc Angeles (page 42)
 width=
House at Camusdarach Sands, Stormness, Scotland, UK, 2013, Raw Architecture. Picture credit: Raw Architecture Workshop (page 20-21)
 width=
Faber Headquarters, Udine, Italy, 2013, GEZA Gri e Zucchi Architetti Associati. Picture credit: GEZA Gri e Zucchi Architetti Associati/Massimo Crivellari (page 31)

L’impact du noir dans l’architecture à travers 150 réalisations d’exception. Voilà ce que nous dévoile cet ouvrage édité par les éditions Phaidon. Des résidences privées aux espaces publiques, en passant par les gratte-ciels, les chapelles et les studios d’artistes…c’est un tout nouveau regard sur la beauté et l’impact de la couleur noire qui est dévoilé dans ce beau livre. Les quelque 150 projets d’architectes de renom retracent les 1 000 dernières années et nous invitent à apprécier le monde qui nous entoure avec pour unique critère : l’esthétique en noir. Concentrer l’architecture autour du noir, c’est un angle plus qu’original qui est adopté au sein de ce livre. En échos, des citations d’artistes et philosophes viennent ouvrir chaque partie et inscrivent le propos dans une vision bien plus large . « Noir | Architecture |Monochrome », éd. Phaidon, 39, 95 €

Train hors normes

 width=
Orient Express, de l’histoire à la légende, Guillaume Picon, éd. Albin Michel, 49 €

Surnomé « le roi des trains, le train des rois », le mythique Orient Express est le premier train à relier Paris à Constantinople. Depuis le 4 octobre 1883, il est entré dans la légende en révolutionnant le transport. Tapisseries, salons, ambiance feutré… l’Orient Express, c’est d’abord un raffinement et un luxe inégalé. Un style mêlant Art déco et Art nouveau. Dans son livre, Guillaume Picon nous dévoile tout de ce fourgon d’exception : son confort sans pareil, sa technologie et ses innovations au service du voyageur, ses ateliers et magasins sans oublier son histoire. Prenez place dans ce train résolument art déco ! « Orient Express, de l’histoire à la légende », Guillaume Picon, éd. Albin Michel, 49 €

Artisans à l’honneur

 width=
Le tour de France des métiers d’art, Sandrine Roudeix, éd. La Martinière, 35 €, en librairie le 28 mars 2018

Ferronnier métalier, souffleur de verre, plumassier ou mosaïste, une panoplie de professionnels des métiers d’art est célébrée à travers ce beau livre. C’est avec entrain que ces créateurs partagent leurs ateliers installés aux quatre coins de la France à travers ces pages. Les secrets de leur succès ? Leur amour de la matière, leur passion pour la création et aussi l’exigence de leur discipline. À travers plus de 300 photographies inédites, Sandrine Roudeix nous dresse un tour d’horizon des métiers d’art du XXIe siècle. « Le Tour de France des métiers d’art », Sandrine Roudeix, éd. La Martinière, 35 €, en librairie le 28 mars 2018

Bibliothèques futuristes

 width=
« Bibliothèques insolites », Alex Johnson, éd. Jonglez.
 width=
Bibliothèques insolites, Alex Johnson, éd. Jonglez.
 width=
La Library Resort, Bibliothèque insolite, éd. Jonglez
 width=
« Bibliothèques insolites », Alex Johnson, éd. Jonglez.
 width=
Bibliothèques insolites, Alex Johnson, éd. Jonglez.

Des gares, des hôtels, des structures éphémères, mais aussi des bateaux, des chameaux, des cabines téléphoniques, des bars ou des jardins…Bienvenue dans l’univers d’Alex Johnson, fils de bibliothécaires, où les livres dominent dans n’importe quel contexte. A travers cet ouvrage surprenant, cet auteur, aussi journaliste pour The Independent, nous dévoile ses bibliothèques favorites, toutes inattendues et plus insolites les unes que les autres. « Bibliothèques insolites », Alex Johnson, éd. Jonglez.

Créations sans frontières

 width=
Pucci de Rossi, Jean-Louis Gaillemin, éd. Norma, 50 €

Designer inclassable, Pucci de Rossi (1947-2013) a été un pilier du paysage artistique européen des années 80. Formé auprès du sculpteur américain H.B Walker, Pucci de Rossi, réalise ses premières pièces en assemblant du mobilier en bois récupéré pour concevoir des formes atypiques et instables. « Mon métier était un jeu pour moi, raconte-t-il, je découpais, je faisais, j’inventais ». Ses première créations, ancrées de poésie et d’humour, renvoient au minimalisme de l’Arte Povera ainsi qu’au néobaroque du studio Memphis. Bijoux, mobilier, sculpture, peinture…l’univers de Pucci ne connaît pas de frontières, hormis celles de sa propre imagination. A travers ce beau livre, Jean-Louis Gaillemin, fondateur de Beaux Arts Magazine et L’Objet d’art, lui rend hommage. « Pucci de Rossi », Jean-Louis Gaillemin, éd. Norma, 50 €

Un rendez-vous livre à ne pas manquer

Le Salon du Livre

16 – 19 mars 2018

Porte de Versailles

Paris

En 2018, le Salon du Livre a la joie d’accueillir la Russie en « pays invité d’honneur ». Pour cette édition, ce festival littéraire à part entière recevra 38 auteurs russes ainsi que de nombreux grands noms de la littérature d’aujourd’hui. A découvrir, des auteurs reconnus à l’internationale, mais également des talents émergents et prometteurs.

Emmanuelle Jung

 

 

Nos idées pour une Saint-Valentin pimentée !

Nos idées pour une Saint-Valentin pimentée !

Avis aux retardataires! Nous avons là de quoi vous concocter une soirée à deux que vous n’êtes pas près d’oublier pour la Saint-Valentin. Au programme, champagne fruité, dîner aux chandelles, petit plaisir au chocolat et surtout étreinte passionnée!

 

Les inséparables

 width=
Laurence Brabant, vase « Les inséparables », 98 €

Avec ses deux parties emboitables, ce vase a toute sa place le soir de la Saint-Valentin. Fabriqué en France, cet objet artisanal illumine la table. Il est près à accueillir le plus beau bouquet pour l’occasion. Laurence Brabant, vase « Les inséparables », 98 €

 

Étreinte passionnée

 width=
Kartell, Abbracciaro, 162 € l’unité

Elégantes et poétiques, les bougies vont nous éblouir grâce à leurs supports qui leur confèrent un charme contemporain. Abbracciaro représente la fusion de deux silhouettes en aluminium qui, mises l’une en face de l’autre, se transforment en une étreinte amoureuse. Idéale pour une dîner en tête à tête. Kartell, Abbracciaro, 162 € l’unité

 

Soirée gourmande

 width=
Pierre Marcolini, Pyramide de Cœurs, 120 €

Pour la Saint-Valentin, tous les excès sont permis ! On se laisse tenter par la Pyramide de Cœurs créée par la Maison Pierre Marcolini. Elle ravira les fines bouches avec ses 80 cœurs colorés. Pierre Marcolini, Pyramide de Cœurs, 120 €

 

Bulles créatives

 width=
Lanson, « message in the bottle », 45 €

Pour la fête des amoureux, Lanson réinvente sa mythique cuvée Rose Label. Ce nouveau design créatif va nous faire la voir la vie en rose. Audacieuse et fraîche, cette édition limitée intitulée « message in the bottle » présente des arômes de roses et de fruits rouge pour des bulles fines et soyeuses. Lanson, « message in the bottle », 45 €

 

Instants en duo

 width=
&Tradition, Isole

Ce système d’assise modulaire est une conception simple et attachante réalisé par la firme japonaise Nendo et le studio de design italien Nichetto. Il inclut aussi une table d’appoint pour vos petites soirées à deux. Doux, accueillant et attachant, il habille le salon. &Tradition, Isole, prix sur demande.

Emmanuelle Jung

 

Expo design : quand l’Europe rencontre le Japon !

Expo design : quand l’Europe rencontre le Japon !

Du 17 janvier au 10 février 2018, l’Atelier Blancs Manteaux de Paris réunit l’artisanat japonais et le design européen dans l’exposition  « Innovation Par-delà l’espace et le temps ». Une collaboration artistique entre créateurs japonais et européens, visant à revaloriser l’artisanat nippon.

 width=
Starrain

L’atelier Blanc Manteau impulse le design japonais

Dans le cadre de l’exposition « Innovation Par-delà l’espace et le temps », 22 artisans japonais et 18 designers européens, français pour la majorité, présentent une panoplie d’objets pour la maison et l’habillement. Art de la table, articles de cuisine, luminaires, meubles ou encore accessoires de mode…cette collaboration se décline aujourd’hui en un panel de créations, présentés à l’Atelier Blancs Manteaux.

 width=
Isuke Lamp

 

Pour rehausser le secteur de l’artisanat japonais, des designers européens sont allés, à diverses reprises, à la rencontre des artisans au Japon, afin de les observer, de les questionner et de travailler à leurs côtés, tout en restant fidèle à leurs techniques de création et leur savoir-faire. Ainsi, jusqu’au 10 février 2018, de nombreux projets sont à découvrir dans cet atelier du Marais : Kyoto Contemporary avec des produits fonctionnels et contemporains pour la vie quotidienne, Densan-Japan Artisan Material Project présentant des objets artisanaux traditionnels japonais, Blue 2 @Tokushima, un label créer avec un designer allemand, et Neo Densan qui offre son soutien aux binômes d’artisans japonais et français pour la conception d’objets d’art.

 width=
Kumagai Hanakessho

À propos de l’Atelier Blancs Manteaux

Établi en plein cœur du Marais, l’Atelier Blancs Manteaux (ABM) est un nouvel espace parisien où l’on peut découvrir d’authentiques objets japonais alliant savoir-faire et qualité. Cet atelier nous livre un nouveau concept de mode de vie et d’initiation à l’art nippon. Tout au long de l’année, diverses expositions présentent des objets artisanaux, traditionnels et innovants, dont les visiteurs peuvent faire l’acquisition. Artistes, designers, artisans, photographes et peintres y présentent leurs collections. Sobriété, originalité et ergonomie sont au rendez-vous.

Atelier Blanc Manteau

38 rue des Blancs Manteaux

75004 Paris

Mardi au vendredi de 12h à 19h, samedi de 11h 30 à 19h 30

Emmanuelle Jung

14 accessoires pour un Noël design

14 accessoires pour un Noël design

Vases, luminaires et accessoires… voici une panoplie d’idées pour  étonner vos proches cette année. Découvrez toutes nos envies pour un Noël résolument design.

Beau comme un bijou

 width=
Vanessa Mitrani, vase Cabaret, 348 €

Ce vase, imaginé par une experte du verre soufflé, captive tous les regards. Pourvu de branches dorées et entremêlées, il nous fascine par sa forme si originale et raffinée à la fois. Ce coloris jade est une nouveauté 2017. Vanessa Mitrani, vase Cabaret, 348 €

Livre-lampe

 width=
The Conran Shop, Exclusive Lumio Book Lamp, Fabric Red & Navy, 245 €

Des pages en Tyvek, matériau performant et résistant à l’eau… Cette liseuse Lumio permet de régler la lumière selon les positions des pages. Elle s’ouvre à 360 et se suspend avec une sangle en cuir. The Conran Shop, Exclusive Lumio Book Lamp, Fabric Red & Navy, 245 €

Une icône au centre de la table

 width=
Alessi, centre de table ES14, collection Twergi, à partir de 200 €

Un bel hommage à Ettore Sottsass est rendu avec la réédition du centre de table ES14 par Alessi pour son 100e anniversaire. Réalisée en 1990, cette pièce iconique en bois de tilleul laisse entrevoir le travail fin et rigoureux de l’ébéniste, le tout, rehaussé par un piédestal rouge vif. Alessi, centre de table ES14, collection Twergi, à partir de 200 €

Miroir mon beau miroir

 width=
The Invisble Collection, Miroir Thétis, Jean-Louis Deniot, H 115 x L 87 cm, E 5,5 cm, prix sur demande

Elément de décoration par excellence, le miroir se réinvente avec style et devient de plus en plus design. Véritable bijoux mural, le miroir « Thétis » nous hypnotise. The Invisble Collection, Miroir Thétis, Jean-Louis Deniot, H 115 x L 87 cm, E 5,5 cm, prix sur demande

Un carnet plein de douceur

 width=
Fine & Candy, 58 € l’unité
 width=
Fine & Candy, Kate, 58 € l’unité

La papeterie portugaise Fine & Candy apporte un peu de chaleur au bureau. Dotée de fourrure, la ligne offre une jolie dose de fantaisie et suscite le plaisir de faire courir notre stylo sur les pages blanches des carnets. Avec leur format idéal pour le quotidien, ces Notebook pourraient bien devenir l’accessoire phare de l’hiver. Fine & Candy, 58 € l’unité

Collection décalée

 width=
Christian Lacroix Maison, Collection Histoire de Porcelaine ©Grégoire Alexandre
 width=
Ensemble d’assiettes Sol y Sombra Christian Lacroix Maison par Vista Alegre

Flamboyante et décalée, la collection s’invite aussi bien sur une table classique que sur un style plus design. Un graphisme de rayure aquarellées complètent des assiettes esprit Gaudi et un envol de papillon. Faites comme le créateur audacieux, accordez ces pièces à votre guise et créez une table unique pour les fêtes. Christian Lacroix Maison, Collection Histoire de Porcelaine, assiette de présentation 112,50 €, assiette à dîner 51 €, assiette à dessert 47,70 €

Inspiration plante

 width=
Jeremy Cole, Lampe de table Aloe Blossom, à partir de 2 500 €

Néo-zélandais, Jeremy Cole s’est inspiré d’un cactus tropical unique originaire de Nouvelle-Zélande pour réaliser cette lampe de table. Ses feuilles charnues en porcelaine, en accord avec la suspension en acier, se prêtent parfaitement à un éclairage sculptural. De quoi fleurir un intérieur en 3 dimensions.  Jeremy Cole, Lampe de table Aloe Blossom, à partir de 2 500 €

Suspension ludique

 width=
Fatboy, suspension Spheremaker, 3 sphères

Par 3, 6 ou 9 lampions, avec une hauteur ajustable pour chaque sphère…on craque pour ce Spheremaker personnalisable. Telle une suspension céleste, il rappelle notre système solaire et apporte une touche de couleur aux intérieurs. Les abat-jours sphériques sont disponibles dans 11 coloris différents. Fatboy, suspension Spheremaker, 3 sphères, 249, 95 € sur Madeindesign.com

Arty et graphique

 width=
Octaevo, vase papier Scalla

Une imbrication de formes géométriques aux couleurs contemporaines. Destiné à accueillir vos fleurs favorites, ce vase moderne à l’esthétique de l’Antiquité méditerranéenne est fait entièrement en papier. Octaevo, vase papier Scalla, 18, 50 € chez Fleux.

Tea time

 width=
Hamilton Conte Paris, service à thé Five o Clock,

En laiton brossé ce service à thé décoratif séduit par son élégance et son esprit chaleureux. Idéal pour offrir ou se faire plaisir. Hamilton Conte Paris, service à thé Five o Clock, 1 686 € chez archiproducts.com

Verre asymétrique

 width=
Eva Solo, verre à vin Rieseling, 29, 95 €

En imaginant ses verres à vin avec l’aide d’œnologues, Eva Solo rend nos dégustations encore plus intenses. On remarque immédiatement sa forme asymétrique, conçue pour mettre en valeur les arômes du vin et permettre de goûter différemment, en buvant à la partie hausse ou basse du verre. Fabriqué en verre soufflé. Eva Solo, verre à vin Rieseling, 29, 95 €

Jeux d’entrecroisement

 width=
Ateliers Polyhedre, colelction ZAG, carafe, 360 € ©Atelier Polyhedre.

Réunissant courbes et lignes droites, la carafe est la preuve que le design fonctionnel peut donner forme à de véritables objets d’art. Confondant symétrie et asymétrie, cet objet en céramique allie la radicalité des lignes droites à un système volontairement déconstruit. Ateliers Polyhedre, colelction ZAG, carafe, 360 €

Verre teinté

 width=
Nude Glass, Mono Box, Vase by Ayse Birsel, 85, 40 €

Élégantes et accessibles, les collections Nude Glass présentent une ligne de vase en verre teinté dont les formes fluides et ergonomiques permettent des utilisations multiples. Seau à glace, vase à fleurs, fruits ou bonbons, cet objet aussi esthétique que fonctionnel trouvera sa place en toute occasion. Nude Glass, Mono Box, Vase by Ayse Birsel, 85, 40 €

Âme naturelle

 width=
Kelly Hoppen London, Branch bowl, 70 €

Les belles formes organiques des branches de ce bol sont saisissantes. Simple et délicate la finition argentée attire l’œil et s’inspire de la nature. Kelly Hoppen London, Branch bowl, 70 €

Emmanuelle Jung

 

Star Wars dans votre salle de bains ?

Star Wars dans votre salle de bains ?

Alors que le Père Noël planque en Laponie, qui sait où se dissimule Dark Vador quand il ne crève pas l’écran et plus encore les soldats de l’Alliance rebelle ? Derrière la face noire du pourfendeur de Jedi se cache en réalité un objet design qui n’a rien d’un accessoire du tournage des  » Derniers Jedi »‘ : le lave-main de Decotec.

Star Wars, The last Jedi. 2017
Star Wars, The last Jedi. 2017

Le lave-main ergonomique de Decotec, inspiré par Star Wars?

D’une forme ludique, le lave-main séduira les amateurs de design et d’ergonomie. Sa structure contemporaine s’intègre avec brio dans toute pièce d’eau, incluant la salle de bain, les toilettes ou même la cuisine d’été. Son truc en plus ? Son esthétique, sans doute. Les créateurs ont pris soin de dissimuler tous les éléments considérés comme incommodants dans l’aménagement. Siphon et tuyaux de raccordement sont donc camoufler pour un rendu sobre et épuré. Avec son lave-main, Decotec allie style et fonctionnalités. Un porte-serviette circulaire, discret, a été intégré en toute harmonie à l’ensemble de la structure, disponible en quatre coloris.

 width=
Lave-mains Cône de DECOTEC en finition Black :  photo d’atelier.

Les produits Decotec made in France

Fabricant de mobilier de salle de bains depuis plus de 40 ans, Decotec place la création et l’innovation au cœur de sa philosophie. Les meubles à la fois beaux et fonctionnels habillent toutes les salles de bains, synonyme de lieu intime et de bien-être. Entreprise française avant tout, c’est dans la Sarthe, à Tuffé, qu’elle est implantée et regroupe plus de 30 000 m2 de tous les savoir-faire. L’usine de production Decotec assure la totalité des étapes industrielles et de fabrication en faisant appel aux techniques et équipements les plus modernes. Pour des produits répondant à une triple exigence à savoir esthétisme, innovation et qualité. Qualité et savoir-faire qui ont fait de Decotec un des référence en matière d’aménagement, et décoration des salles de bain.

 width=
Decotec, collection Cône.

Claudine Penou

 

L’Observeur du design, les étoiles 2018

L’Observeur du design, les étoiles 2018

Le 5 décembre 2017, au mythique Centre George Pompidou à Paris,  35 produits innovants ont été récompensés par L’Observeur du design, reflétant l’air du temps.  Voici les lauréats qui ont retenu notre attention.

L’Observeur du Design, un prix consacré à l’innovation

Organisé par l’APCI depuis 1999, l’Observeur du design est ouvert aux entreprises, designers, écoles et collectivités œuvrant dans tous les secteurs d’activité. Cet évènement annuel repère les réalisations innovantes, dans l’esprit du temps, auxquelles il décerne le Label de L’Observeur du design. La cérémonie de remise des Etoiles s’est tenue cette année au Centre George Pompidou le 5 décembre dernier, et amorce deux jours d’exposition en ce musée, avant de se poursuivre à la Manufacture des Gobelins. Pour l’occasion, un jury de personnalités nationales et internationales du design, englobant chefs de produits, designers, architectes, et dirigeants de société, a récompensé 35 projets remarquables.  Etoile du développement durable, du numérique, de l’innovation, de l’artisanat, de l’industrie ou des jeunes talents…, chaque prix comprend une mention spécifique, et aucun domaine d’expertise n’a été laissé en reste. Les représentants des projets récompensés n’ont pas manqué de rendre un dernier hommage à Anne-Marie Boutin lors de leurs émouvants discours. Cette ambassadrice et spécialiste du design français, décédée le 20 novembre 2017, a été la directrice de l’APCI et a fait naître L’Observeur du design.

L’Observeur du design : notre sélection

Les 6 et 7 décembre 2017 au Centre George Pompidou, les 35 projets désormais étoilés, font l’objet d’une exposition itinérante scénographiée par les designers Patrick Jouin et Christophe Thélisson. Voici la sélection de la rédaction.

TGV L’Océane

La nouvelle rame de la ligne Bordeaux-Paris a été réaménagée par l’agence Saguez & Partner. L’enjeu ? Faire du voyage un moment mutli-activité dans des espaces fluides et agréables.

 width=
TGV L’Océane-SNCF-Saguez & Partners

 

Luge Gentiane

 width=
Luge Gentiane Akonite

Akonite revisite une icône des sports de glisse : la luge façon vieille école. L’objectif ? Permettre à tous de prendre du plaisir en dévalant les chemins enneigés, quelque soit son niveau. En prime, un retour en enfance. Le pilotage se fait à l’ancienne. On guide et on freine avec les pieds.

Ostraco

 width=
Ostraco

Fruit d’une recherche menée sur la valorisation de coproduits, la collection Ostraco fait entrer la poudre de coquillage dans nos intérieurs. Soufflés par un artisan, sept contenants, dont la couleur est unique, ont donné nom à la matière qui la compose : le verre marin Glaz.

Rotoman

 width=
Rotoman

Maximum, éditeur de meubles, donne naissance au tabouret Rotoman intelligent. L’idée ? Offrir une seconde vie au produit. Initialement un moule à épreuve, le tabouret a été transformé. Même circuit de production, avec un modèle économique optimisé, le produit est prêt à revivre.

Emmanuelle Jung

 

 

4 incontournables de la Dubaï Design Week 2017

4 incontournables de la Dubaï Design Week 2017

La Dubaï Design Week 2017 se tient du 13 au 18 novembre.  Pour cette troisième édition, voici les événements  qui ont retenu notre attention.

 width=
Abwab exhibition

La Dubaï Design Week 2017 célèbre le design et la créativité

Du 13 au 18 novembre, Dubaï réunit designers locaux et internationaux, architectes, décorateurs d’intérieurs, collectionneurs et amateurs d’art pour offrir un programme varié au public. Du mobilier au high-tech, sont exposés des produits du quotidien qui permettent d’appréhender le design de mille et une façons.  D’expositions en installations, de conférences en ateliers éducatifs, les visiteurs  sont invités à  découvrir le design sous toutes ses facettes, voire à interagir avec les acteurs.  Cet  événement-plateforme est né en 2015 d’une volonté de rendre le design accessible au plus grand nombre. A ce jour, il est devenu l’événement culturel le plus ambitieux du Moyen-Orient : La Dubaï Design Week 2017  comprend ainsi plus de 200 activités artistiques à travers la ville. 

4 incontournables repérés à la Dubaï Design Week 2017

1- The apartement  #3, présenté par la Galerie Nationale

 width=
Artifort, The Ribbon Chair,  1965 ,création Pierre-Paulin LaGalerie Nationale, The Apartment #3, 
 width=
Face à Face, ccréation Pierre-Paulin, The apartement #3, Galerie Nationale

La Galerie Nationale, spécialiste depuis 20 ans dans le mobilier d’art du XXe siècle, prend la forme d’un appartement permanent, dans lequel l’aménagement se transforme constamment. The appartement  #3 dévoile des œuvres d’art, des arts décoratifs et des meubles européens imaginés par des designers tels que Mathieu Matégot, Pierre Guariche, Marco Zanuso, Serge Mouille ou Pierre Paulin. Les visiteurs sont invités à flâner pour y découvrir objets iconiques et collections uniques, le tout vintage.

The apartement #3, Galerie Nationale, Unité 27 Avenue Alserkal, Al Quoz 1, 10h-19h

2- L’ouverture du Show Room IV

 width=
IV Gallery (Photo Instagram @dubaidesignweek)

Le showroom IV prend la forme d’un espace captivant, doté d’un haut plafond multicouche et d’un sol en terrazzo sobre. À l’intérieur, un nouveau concept multimédia présente des vidéos de design pour l’aménagement de la maison. À disposition des visiteurs, une collection de pièces chic et impeccablement conçues sera présentée, incluant mobilier et luminaires. Fusionnant l’art et le design, cette galerie new-yorkaise offre depuis 30 ans des solutions complètes pour des intérieurs contemporains et fonctionnels.

Du 13 au 18 novembre, Ground Floor, Builing 7, Dubai Design District (d3), 10h-22h

3- MCML Studio dévoile des artistes français

 width=
MCML Studio, Jacques Pouchain
 width=
MCML Studio

Véritable espace dédié à la création au cœur de Dubaï, MCML Studio (Mid Century Modern Lines Studio), présente des objets signés par des designers et artistes contemporains français. On retrouve les réalisations de Pierre Guariche, Olivier Mourgue, Alain Richard ou Jacques Pouchain, ainsi que des biographies de ces concepteurs ayant marqué l’histoire du design du milieu du siècle.

Du 13 au 18 novembre, Office 108B, Building 6, Dubaï Design District (d3), 10h30-21h30

4-PostCraft présente The Odd Piece

 width=
Dali and Gaudi collection
 width=
Dali’s Sculpture Leda Low Table, The Odd Piece

PostCraft est une exposition collaborative conçue par Samer Yamani, unissant Design Barcelona avec des institutions artistiques du Golfe. Son enjeu ? Promouvoir le travail de cinq designers régionaux à travers différentes villes du Moyen Orient. The Odd Piece, projet présenté à Dubaï, dévoile les pièces surprenantes des collections permanentes de Salvadore Dali et Antonio Gaudi, entre autres. Nouant un dialogue entre modernité et vintage, The Odd Pièce est spécialisée dans le mobilier moderne et accessoire pour intérieurs.

The Odd Pice, du 14 au 30 novembre, Unit 65, Alserkal Avenue, Al Quoz 1, 10h-19h

Emmanuelle Jung

FIAC 2016 : tout ce que vous devez savoir sur la 43e édition

FIAC 2016 : tout ce que vous devez savoir sur la 43e édition

La FIAC, Foire Internationale d’Art Contemporain, se tiendra à Paris, du 20 au 23 octobre. Pour sa 43e édition, des nouveautés seront au rendez-vous. On vous dit tout ce que vous devez savoir sur cet événement, référence dans le monde de l’art mais aussi du design. 

La FIAC revient cette année avec des surprises, des nouveautés et une présentation des influenceurs de la scène artistique contemporaine. Trois parcours seront proposées aux visiteurs : Grand Palais, Petit Palais et Hors les Murs. Voici un bref récapitulatif des principaux temps forts de l’événement. De quoi vous donner une brève idée de ce que vous allez pouvoir découvrir pendant les trois jours de la foire.

La FIAC 2016 en quelques chiffres

1 million de visiteurs sur le parcours Hors les Murs

75 000 visiteurs au Grand Palais tous les ans

186 galeries dont 133 étrangères

42 nouveaux exposants

27 pays représentés

4 grandes nouveautés : le lancement de On-Site, un espace dédié aux oeuvres sculpturales situé dans le Petit Palais, la création du Festival Parades, un concentré de performances artistiques, de danse, musique et poésie, l’ouverture du salon Jean Perrin au Grand Palais, et la privatisation de l’Avenue Winston Churchill pour accueillir des projets artistiques sur mesure.

Comment sont sélectionnées les galeries présentes pendant la FIAC ?

Un comité de 8 membres sélectionne les galeries selon des critères bien définis : l’historique de l’établissement, une liste des artistes permanents, la régularité d’exposition, la qualité du programme, le projet pour la FIAC et le respect de la déontologie du métier. Des galeries émergentes spécialisées en art moderne et art contemporain, des expositions personnelles d’artistes historiques, de la scène nationale et mondiale, sont alors choisies pour faire partie de la liste des exposants de ce rendez-vous incontournable du marché de l’art.

Focus sur… les oeuvres que vous allez aimer à la FIAC

FIAC, Björn Dahlem Mond, Baudach, 2016
Mond, Björn Dahlem © Galerie Guido W. Baudach

 

 

L’allemand Björn Dahlem a réalisé ce luminaire en s’inspirant des paysages cosmiques et des phénomènes astronomiques. La sphère est composé de miroirs et de bois. L’installation prend la forme d’une planète en mouvement.

FIAC, Solo, Deci, Pezo Von Ellrichshausen
Deci, Pezo Von Ellrichshausen © Solo Galerie

 

L’agence Pezo Von Ellrichshausen a conçu une nouvelle Tour de Babel, une colonne creuse qui s’affine en prenant de la hauteur. Ce monolithe rappelle les installations urbaines de manière conceptuelle.

 

FIAC, Swarovski, Crista de Zaha Hadid
Crista, Zaha Hadid © Swarovski

Elle avait été présentée lors des NYCxDESIGN cette année, Swarovksi rend une nouvelle fois hommage à Zaha Hadid. Le centre de table Crista sera, pour la première fois, exposé en France, pendant la FIAC. Inspiré de la cristallisation et né de la coupe ondulée, Crista sera une belle pause poétique dans votre parcours.

Les visiteurs pourront également découvrir des installations d’architectes comme Do So Suh et son « Hub » rose,  la structure en bois laminé de Ron Arad sous forme de coques en guise d’espace intime ou encore la maison de Jean Nouvel.

 

Plus d’informations sur le site de l’événement

 

Ophélie Moris-Guichard

Kolectiv Design : le design à portée de clic

Kolectiv Design : le design à portée de clic

Découvrez Kolectiv Design, le premier site à proposer aux particuliers et professionnels, la vente et la revente d’articles design d’occasion.

Vous avez depuis longtemps envie de vous débarrasser de cette chaise design héritée de votre grand-mère ? Ou encore rêvez-vous de cette table basse signée d’un grand designer, mais n’avez pas les moyens d’y succomber ? La solution à ces deux problèmes est désormais trouvée, et elle s’appelle Kolectiv Design.

 

Série de quatre chaises orange de Verner Panton
Série de quatre Panton Chair

Un concept innovant

Internet regorge de sites en tout genre quand il s’agit d’acheter ou de revendre des articles de mode et autres accessoires de luxe. Mais lorsqu’il est question de design c’est une autre histoire. Difficile de trouver une plateforme qui propose des articles authentifiés, quasi impossible de trouver un moyen simple et efficace de revendre cet article dont on veut tant se défaire. Des soucis que Kolectiv Design s’est engagé à résoudre en lançant fin avril 2016 la première place de marché dédiée aux amoureux du design. On y vend, on y achète, des pièces vintage, rares, iconiques, contemporaines, il y en a pour tous les plaisirs et tous les goûts.

 

Patricia Saiagh Lombard, Valérie Heppe Raphaël Lancrey Javal
Patricia Saiagh Lombard, Valérie Heppe Raphaël Lancrey Javal

Le design accessible

Cette idée c’est Patricia Saiagh Lombard, membre du trio des fondateurs, qui l’a mûrie. Alors qu’elle cherchait à vendre une chaise LC4 signée Le Corbusier, elle s’est rapidement rendu compte qu’aucune solution concrète et simple n’existait pour ce genre d’affaire. Un projet qui se concrétise lorsqu’elle en parle aux deux autres membres fondateurs, Valérie Heppe et Raphaël Lancrey Javal, tous amateurs de design. Ils décident de s’allier, pour enfin faire du design de seconde main un marché accessible à tous. Il se trouve qu’il s’agit d’un domaine encore trop peu exploité, fait étonnant quand on sait qu’il représente en Europe pourtant plus d’un milliard d’euros. Kolectiv Design a su flairer la bonne affaire et surfe donc parfaitement sur cette vague de tendance qui fait qu’avec la conjoncture actuelle, de plus en plus de personnes sont à la recherche de l’achat malin. Sachez que si vous en êtes, il existe maintenant de quoi vous satisfaire et la communauté n’attend que vous.

Kolectiv Design

Une offre authentique et de qualité

Dépenser 10 000 euros dans un fauteuil signé n’est pas à la portée de tout le monde, mais avec Kolectiv Design vous avez la possibilité de l’avoir pour le quart voire la moitié de son prix. Avec la validation des pièces cataloguées sur le site, pas de mauvaises surprises concernant la provenance et la qualité de l’article, puisque chacun d’eux est authentifié et validé par une équipe de professionnels de la CEFA (Compagnie des Experts Français en Antiquités). Pour celles et ceux qui ne seraient pas doués avec un appareil photo, Kolectiv Design s’occupe de tout, jusqu’à organiser le shooting de votre objet chez vous, pour vous éviter tout déplacement (selon zone géographique). Et on pousse encore un peu plus l’accompagnement, puisque le site peut même se charger de la fiche descriptive de votre bien. Un projet novateur qui insiste sur le côté communautaire avec son hashtag #instantdesign qui regroupe interview d’artistes, designers, acheteurs et revendeurs, tous prêts à partager leur passion commune … le design.

 

Plus d’informations sur le site : Kolectiv-design.com

photos : Kolectiv Design

Coralie Técher